L’Assurance habitation : comment percevoir des indemnisations en cas de sinistres

L’assurance habitation est une couverture qui permet de protéger une maison d’éventuels sinistres tels que l'incendie, les dégâts des eaux, la tempête, les catastrophes naturelles, etc. Lorsque ces derniers surviennent, l’assuré bénéfice d’indemnisations afin de faire face aux réparations. Pour ce faire, il lui importe de prendre certaines dispositions.

Étudier le contrat d'assurance habitation à souscrire

Le contrat d'assurance habitation, doit être étudié avec minutie. Les risques couverts ainsi que les règles prévues doivent être sans ambiguïté. Alors pour en savoir plus, cliquez ici. Il en est de même pour les clauses d'exclusion. A titre d’exemple, l'assureur peut prévoir que les sinistres occasionnés par une faute intentionnelle ou une faute de négligence ne feront pas l'objet d'une indemnisation.

Déclarer le sinistre dans les délais

Dans les contrats d'assurance habitation, il est souvent prévu un délai pour déclarer le sinistre à compter de la date de sa survenue. Il est important de respecter ces délais de déclaration parce que la compagnie d'assurance pourrait refuser de verser les indemnités. Le délai de déclaration du sinistre peut varier d'une compagnie à une autre. Mais en général, il est de 5 jours ouvrés pour compter du jour du sinistre.

Évaluer les dommages et obtenir les indemnisations

À la suite d'un sinistre, la valeur des dommages doit être évaluée. La compagnie d’assurance peut accorder quelques semaines pour l’évaluation des dégâts et des pertes. Cette évaluation doit, lorsque les éléments sont disponibles, être appuyée par des justificatifs tels que les factures, les devis, les photos, etc.

Il peut arriver que l'assureur fasse intervenir un expert pour l’évaluation des dégâts. En cas de désaccord avec l’assuré, ce dernier à la possibilité de demander une contre-expertise. Il est recommandé de conserver tous les biens endommagés jusqu'au remboursement de l'indemnisation par la compagnie d’assurance.

Après l’évaluation vient l’étape du paiement des indemnités. Le montant est calculé en fonction de l’évaluation des dommages. Les assureurs prévoient très souvent une franchise de sorte que le montant n'est pas toujours intégralement versé.