Le CBD est-il légal en France ?

Aujourd’hui en France et dans de nombreux pays en Europe, le CBD est devenu un produit auquel adhèrent de plus en plus de consommateurs. C’est fait soit pour combattre une addiction ou soit à des fins médicinales. Bien que l’UE autorise la commercialisation du produit, certains pays ont leur législation concernant ce même produit sans aller contre l’UE.

La législation en France à propos du CBD

Les lois régissant l’utilisation du CBD en France sont restées confuses pendant longtemps. Aujourd’hui, grâce à un arrêté de la Cour de Justice de l’Union européenne il est possible pour toute personne éligible de vendre et de commercialiser le CBD. Pour cela, rendez vous ici pour en savoir plus avant de vous lancer dans cette aventure.

Ainsi, cela se fait en suivant certaines conditions. En tenant compte de la libre circulation du produit au sein de l’UE, aucun pays membre ne peut interdire sa commercialisation au niveau national. Par contre, en France, les acteurs ne peuvent pas recourir à une production uniquement française.

Cela est dû au fait que malgré que l’État français autorise l’exploitation de la plante sur le territoire, il interdit le commerce de la production. Pour son commerce, il faut donc un achat réalisé à l’étranger.

L’usage du CBD

Généralement, les utilisateurs se fournissent le produit brut afin de combattre une addiction. Toutefois, il peut aussi servir pour des raisons de santé variées. Même si la commercialisation du produit en tant que médicament est interdite ses effets vertueux en tant que complément alimentaire sont reconnus par l’UE.

Il faut retenir que le CBD permet de venir à bout de nombre de problèmes comme : les difficultés à dormir, les douleurs au niveau des articulations, le stress… Il faut savoir que le CBD est obtenu à partir de la plante de cannabis. Il ne contient cependant pas de THC.

Il a été donc établi des moyens par la police dans certains afin de différencier le CBD sans THC des drogues pures qui contiennent du THC. Par contre, vu l’évolution retardée de la France sur le sujet on ne retrouve qu’un seul laboratoire qui permette l’étude du CBD.