Les étapes de création d'une SASU

Les types de formes juridiques sont tellement nombreux que lors de la création d'une entreprise, les populations se trouvent confrontés à des aléas de choix. Si jusque-là, la SARL et l’EURL sont les formes juridiques les plus connues, la SASU s'impose de plus en plus comme une alternative pas la moindre. Société Anonyme par Actions Simplifiée par définition, elle est une forme juridique comprenant un seul associé qui a la possibilité de déléguer un tiers pour assurer sa fonction. Découvrez les étapes de la création d’une SASU !

La domiciliation

La première des étapes pour procéder à la constitution d'une SASU consiste à faire la domiciliation de votre entreprise. Très importante comme procédure, c'est elle qui va refléter l'image de l'entreprise vis-a-vis des clients, des investisseurs et même des prospects. Plus de détails à voir ici. Pour s'y prendre, vous pouvez effectuer sa domiciliation dans votre habitation ou dans un local commercial ou encore dans une autre entreprise destinée à cette opération.

Rédaction des statuts

L'étape suivante consiste à rédiger vos statuts juridiques en vue de mettre en place les règles ou principes de fonctionnement de votre entreprise. Vous avez la possibilité de faire vous-même cette opération, mais la meilleure option est d'avoir recours à l'expertise d'un juriste ou d'un avocat. Ce faisant, vous pourrez bénéficier de ses conseils qui pourront vous garantir une protection sans faille.

Création d’un compte bancaire professionnel

Lorsque vous créez votre entreprise, vous devez également vous intéresser à l'ouverture d'un compte bancaire professionnel. Plus qu'une nécessité, c'est une obligation légale qui vous permet de dissocier vos revenus professionnels d'avec votre bénéfice personnel.

Dépôt de capital social

On appelle capital social la valeur d'origine des différentes ressources que dispose l'entreprise en création. Ainsi, après création du compte en banque, vous déposez ce capital au moyen des divers apports numériques pour qu'il soit ensuite bloqué jusqu'à l'étape de présentation du Kbis. Autres étapes, il s'agit de la publication d'une annonce légale, de l'enregistrement des statuts, etc.