Métier d’antiquaire : tout ce qu’il faut savoir

L’antiquaire est ce spécialiste d’une époque épris des objets d’art. C’est un métier qui s’intéresse le plus souvent aux meubles français datant du XVIIIe siècle ou des objets d’arts japonais. La particularité de ce métier est qu’il se focalise sur un style d’expression artistique. C’est un domaine qui nécessite une présence constante de l’acteur sur le terrain, surtout sur les évènements de vente aux enchères. Si vous avez envie de devenir un antiquaire, sachez que certaines informations sont utiles.

En quoi consiste le métier d’antiquaire

Ce métier reste encore très sollicité dans le monde. Certaines régions en France telles que le Castres en comptent plusieurs spécialistes. En effet, un antiquaire castres est considéré comme un acteur réputé, puisque cette région est l’une des agglomérations qui accordent une grande importance à ce domaine d’activité. Un antiquaire est cet homme qui acquiert, valorise et revend les objets d’art d’antiquité. En réalité, c’est un terme dont l’usage remonte lors de la Première Guerre mondiale. Avant cette période, un pratiquant de ce métier était désigné par un collectionneur des objets antiques. C’est un métier dont la naissance date de XVe siècle. Il s’est ainsi développé au fil des époques grâce à la créativité des artisans.

Comment devenir un antiquaire ?

Pour avoir le titre d’un antiquaire, vous n’avez pas besoin d’un grand diplôme. En France, depuis quelques années, certaines universités disposent d’une formation adaptée. En fait, pour devenir spécialiste de ce domaine, vous devez avoir un diplôme en histoire d’arts. À la suite d’une telle qualité, vous pouvez suivre une formation professionnelle d’un an dans la spécialité d’arts antiques. C’est une opportunité offerte aux jeunes qui désirent embarrasser cette carrière. Avant d’exercer ce métier, vous devez préalablement faire une déclaration à la préfecture. Dans ce secteur, les revenus ne sont pas fixes. Ils sont variables en fonction de la valeur des objets.