Quelles jumelles faut-il acheter ?

Vous aimez la belle vue qu'offre la nature et les oiseaux ? Pourquoi ne pas vous procurer des jumelles pour mieux admirer la vue ? Lisez le présent article pour découvrir les trois types de jumelles existant sur le marché. 

Les jumelles monoculaires

Parlant des jumelles, il faut noter qu'il en existe trois différents types : les monoculaires, les jumelles de poche et les longues-vues. Allez sur le site internet https://meilleures-jumelles.fr pour plus d'informations sur les jumelles. En effet, les jumelles dites monoculaires sont formées d'un petit tube avec un seul objectif. C'est cela qui les rend particulièrement plus légères et faciles à transporter. De même, ce type de jumelle est beaucoup plus choisi par les sportifs et les randonneurs. Le monoculaire est très pratique lorsqu'on veut faire une observation à une distance réduite. Bien que son utilisation nécessite qu'un œil soit fermé avant de bien voir, il s'adapte avec aisance aux situations de faible luminosité. 

Les jumelles de poche

Telle que l'appellation l'indique, ce sont des jumelles que vous pouvez facilement transporter partout où vous passez. Elles pourront vous servir lors de vos randonnées en forêt ou dans les montagnes. Une jumelle de poche encore appelée jumelle à prisme en toit peut aussi être très utile à vos enfants. En raison de leur composition, les jumelles de poche sont plus compactes. Cela empêche l'infiltration de l'air. De même, la poussière et l'eau n'ont aucun effet sur ce type de jumelle.

Les longues-vues

Contrairement aux jumelles de prisme en toit, les longues-vues ont des objectifs et oculaires qui ne sont pas les uns derrière les autres. C'est d'ailleurs pour cette raison que ces paires de jumelles sont un peu plus larges que celles de poche. Avec ce type de jumelle, le grossissement est plus facile. Toutefois, il devient compliqué d'avoir une précision surtout lorsqu'on est en déplacement. La plupart des jumelles de vison nocturne se basent sur ce modèle de prisme de Porro. Malheureusement, l'air et l'eau peuvent sans difficulté s'infiltrer dans les jumelles longues-vues.